Les bienfaits du jeûne associés à la pratique du Qi Gong

Les Temps du Corps en association avec l’équipe de « Jeûner Actif » vous propose ce stage d’été inédit sur la thématique du jeûne.

Venez découvrir les bienfaits du jeûne associé à la pratique du Qi Gong à Lembrun. L’accompagnement complet que nous vous proposons sera co-animé par Sylvain ITOFO, assistant et disciple de Maître KE Wen qui  assurera les pratiques de Qi Gong et par l’équipe de Jeûner Actif,qui assurera l’animation holistique du jeûne, des conférences sur l’alimentation et la diététique et l’encadrement à la pratique d’activités physiques douces.
Ce jeûne de 5 jours aux jus verts vous permettra de retrouver un équilibre corps/coeur/esprit et de booster votre santé pour une rentrée en pleine forme.
Les conférences – ateliers aborderont le lien entre le métabolisme et l’émotionnel et vous donneront des clés pour vous permettre de retrouver l’énergie du calme et du mouvement positif.

Une expérience à vivre impérativement au moins une fois dans sa vie !
> Réserver sa place en ligne 

Afin d’en savoir plus sur le jeûne, vous pouvez télécharger le livre blanc.
> Télécharger le livre blanc

 

 

 

Menu – Instructions repas pour Lembrun

Avant le début du stage, nous enverrons des recommandations de descente alimentaire. En général, nous donnons de grande orientation pour le mois avant le stage mais insistons surtout sur la dernière semaine où la baisse progressive de protéines animales et excitants (thé, café…) et alcool sont particulièrement recommandées.
Pendant la période de jeûne, nous nous alimentons uniquement de tisanes notamment hépato biliaires et des tisanes de Thym ou Romarin bio, de bouillon de légumes, de jus et de beaucoup d’eau Evian, Salvetat par exemple. Il faut prévoir 3 à 4 litres d’eau par jour et par personne.
Le matin et le soir il faudra qu’un bouillon de légumes soit à disposition (voir ingrédients ci-dessous). Nous fournirons nous même quelques sels minéraux tels que magnésium et potassium.
A midi pour minéraliser nos jeûneurs en plein été avec la chaleur, nous aurons besoin d’un jus vert par jour à l’extracteur par exemple à base de concombre, carotte, persil, céleri  et quelques feuilles de menthe. Nous couperons ce jus avec de l’eau soit 1 litre de jus pour 1 litre d’eau.
Recette pour le bouillon de légumes :
Quantité par personne et par jour de 500 ml à partir d’ingrédients tels que :
courgettes, carottes, céleri branches, poireaux , bouquet granit ou légumes de saison – uniquement le bouillon
Les repas de la semaine :
25/08 au soir de descente alimentaire : repas végétarien classique « normal » de Lembrun mais sans protéines ni desserts/gâteaux
26 au 30/8 inclus : période de jeûne de 5 jours avec bouillon matin et soir et jus vert coupé à midi
31/08 :
matin : compotes de pommes ou de fruits de saison + pruneaux
midi : purée de légume par ex : carotte et courgettes ou légume de saison (pas de pomme de terre)
soir : soupe “normal” sans pomme de terre (200 g patate douce, 400g de carottes, 1 cm de gingembre cru, 500ml de bouillon, 1 briquette de lait de coco de 20cl. 30 minutes de cuisson (proportion pour 4 à 5 personnes)
01/08 normal végétarien Lembrun

Peur de jeûner ?

Notre vie est malheureusement ponctuée de phobies et peurs en tout genre. La peur du lendemain mine notre quotidien et nous empêche de vivre pleinement l’instant présent.

La peur de… va en effet nous inhiber dans de nombreux domaines. Bien peu en effet sont ceux qui n’éprouvent pas la peur de manquer… à des degrés différents certes mais la peur de manquer… de nourriture est-ce bien raisonnable ?

La peur de la famine est imprimée dans notre cerveau reptilien. C’est la raison pour laquelle, quand nous éprouvons de l’angoisse, le cerveau n’analyse pas la cause de cette angoisse, son premier réflexe est de dire : “il faut stocker !” C’est de là que naissent nos pulsions alimentaires délétères. Les grandes religions monothéistes intègrent toutes le jeûne comme pratique bénéfique au corps et évidemment à l’esprit. De plus la durée du jeûne n’est pas juste une fortuité de l’histoire religieuse. Une période de 40 jours correspond en effet à la durée pendant laquelle un homme de 1,70 m et de 70 kgs en bonne santé peut jeûner en toute sécurité !

Il faut dire que pouvoir se nourrir à sa guise, c’est agréable pour fonctionner, c’est LA SECURITE personnelle et familiale pour ses descendants. La peur voire la panique de manquer de nourriture est une peur viscérale, ancestrale, trans-générationnelle mais malheureusement décorrélée de tout bon sens.

L’éducation y joue pour beaucoup mais comment en vouloir à ces générations d’après-guerre dont les parents avaient connu les privations ? Cette obligation de finir son assiette dominera la sensation de satiété, faisant des personnes qui se rempliront au lieu de se nourrir. Des calories supplémentaires seront absorbées pour finir cette assiette, finir le plat, maigrir deviendra très difficile tant sur le plan psychologique que sur le plan métabolique mettant quelques fois un diabète en place. L’excès de nourriture est plus préjudiciable que le manque. Comme le rappelle Yvan Le Mahot, directeur de recherche au CNRS : “Le corps humain est beaucoup plus adapté à la carence de nourriture qu’il ne l’est à son excès”! Mais comment y être sensible quand à l’école, personne ne nous parle de nourriture, du fonctionnement de notre métabolisme, c’est “secret défense“ que de connaître notre machine qui marche si bien quand on sait lui donner le bon carburant en bonne quantité.

Cette sacralisation de la nourriture serait donc uniquement familiale, de la mère nourricière à l’enfant, à travers les différentes générations, au milieu d’un univers qui change, au milieu de différentes croyances religieuses ou pas … bref le sujet est vaste. Il est en outre évident que la société de consommation où la publicité nous pousse à acheter toujours plus n’aide pas à s’alimenter raisonnablement et sainement.

Sur un plan purement scientifique, nous avons aujourd’hui en 2019 toutes les raisons de croire que nous pouvons moins manger sans pour autant manquer d’énergie, jeûner pour s’auto guérir, sauter des repas pour pratiquer un jeûne intermittent, tout cela dans un but d’auto-régulation de nos différents systèmes cardio-vasculaires, lymphatiques, hormonaux, neuro-transmetteurs, système nerveux central, reposer pour nettoyer le microbiote intestinal. Notre organisme connaît bien la voie pyruvate, la cétogénèse, cette voie métabolique qui permet d’utiliser nos réserves en glycogène, en acides gras pour produire de l’énergie, du sucre, du gras tout ce qu’il faut pour fonctionner. En réalité, notre organisme est très organisé devant la faim. Notre esprit un peu moins, il faut donc le rassurer, lui expliquer comment ça va se passer pour lui réapprendre la sécurité alimentaire interne. C’est ce à quoi nous nous attelons dans nos stages de jeûne pour votre bien être notamment par la méditation, le Qi Gong et par les différentes lectures que nous vous prodiguons afin d’instiller un état d’esprit réceptif à une modification durable de votre relation à la nourriture et à votre personne.

Nos Différents espaces

38d18c004661dbba38b20c96e753d1f7..........