Boris Trouplin

À l’adolescence je suis attiré par la cornemuse, cet instrument-animal aux sons pluriels et continus. J’ai d’abord appris à en jouer par le biais des musiques traditionnelles de Bretagne et Centre France, ce qui m’a très vite conduit à jouer et danser en bal folk.

À la fin des années 90 en voyage aux Caraïbes, j’y découvre le steel drum, cette fascinante percussion mélodique qui me séduit sur le champ.

C’est avec cet instrumentarium rare et typé que j’entame mes premières expériences de groupes en musiques trad’ qui m’amènent à la professionnalisation dès 2001. Boréale, Minuit Guibolles, MultiDelta, comptent parmi mes principales formations de musiques à danser dites « néo trad’ », au sein desquelles compo, arrangement et style de jeu personnels prennent une place centrale.

Par ailleurs l’envie d’une expression plus singulière donne naissance en 2006 à « Troisième Souffle », un premier concert solo où j’esquisse un propos poétique et engagé.

En 2012 « Pistes Recyclables » prolongent cette combinaison de musiques et de déclamations de proximité. Ces solos sont pour moi de précieuses voies de réalisation et d’expression intime.

Enfin, cela fait plus de dix ans qu’une collaboration majeure dessine un troisième axe. Avec la complicité de Marceau Chenault, qui pratique depuis 20 ans la danse contemporaine et le qi-gong, nous animons des stages de « Qi-danse » : une exploration du mouvement dansé puisant aux sources orientales et occidentales.

Pour cela j’ai amassé au fil du temps une collection de boucles et de sons que je mixe en direct au service des danseurs. Mon intervention s’apparente alors à celle d’un musicien – DJ – paysagiste sonore. Rôle que j’étends depuis à divers contextes de danses libres – ateliers, stages, jam contact, etc.

Nos Différents espaces

9e981dc86d4255f3f90a828b1275f895qqqqqqqqqqqqqq